La kinésiologie libère les blocages y compris scolaires, elle soulage tout état de souffrance,
elle est un outil efficace d’équilibre et de mieux-être.

La kinésiologie

Partant de l’observation que « tout influx nerveux a une action sur nos muscles », la kinésiologie fonde sa méthode sur le test musculaire.

"Équilibration par les sons"

Le test musculaire pour identifier les stress

En testant un muscle d’une manière simple, on va comprendre ce qui crée une réponse « dysfonctionnelle » de stress, chez une personne sous l’effet de certains stimuli. Si son muscle ne peut soutenir le test, (on dit qu’il « lâche »), c’est que le stimulus est stressant : il doit être corrigé par un protocole approprié.

Le cerveau de la personne allongée dirige la séance via le test musculaire. C’est le corps directement qui indique les corrections nécessaires, même si la démarche de travail est complétée par la verbalisation. C’est notamment pour cette raison que la kinésiologie rencontre des résultats significatifs y compris chez les enfants et peut apporter une aide réelle à tout type de public.

Concrètement, le praticien teste un muscle du bras du patient allongé et il procède à toutes les corrections indiquées par le test.

Se réapproprier ses ressources, pour les concentrer vers le mieux-être

Notre cerveau gère en permanence des stress multiples, il y consacre de l’énergie. En apportant des corrections ou équilibrations, la kinésiologie permet de récupérer cette énergie pour l’investir ailleurs, la mettre au service d’un objectif.

En début de séance, cet objectif est défini. Il est concret : « Je dors mieux » « je me fais confiance dans ma capacité à réussir mes examens »… Le praticien va alors traiter tous les stress qui se manifestent en y apportant les corrections nécessaires pour favoriser l’atteinte de l’objectif.

Ces stress peuvent être d’origine émotionnelle, énergétique, structurelle.. liés à une mauvaise écologie personnelle(hypersensibilité alimentaire ou autres, manque d’eau… ) ou à des mémoires héritées de la généalogie. La kinésiologie va « balayer » la globalité de l’être. Pour rééquilibrer, le praticien s’appuie sur les protocoles de kinésiologie mais peut également recourir à des élixirs floraux (Fleurs de Bach, Fleurs de Déva), des huiles essentielles, de l’acupressure, des diapasons…

Apaisée, détendue en fin de séance, la personne va peu à peu intégrer ces corrections et retrouver un équilibre à la fois psychique, physiologique et émotionnel. Libérée d’une partie de ses stress, forte d’une énergie retrouvée, elle pourra se sentir plus en paix, moins réactive. Sa compréhension de ses difficultés sera meilleure donc elle pourra faire face à la vie avec plus de simplicité, de facilité.